Notre réseau

Qu'est-ce qu'un réseau de chaleur ?

Le réseau de chaleur ou de chauffage urbain est un ensemble d’équipements assurant la production de chaleur à partir d’un fluide chaud (vapeur, eau chaude…), puis sa distribution par des canalisations enterrées vers des immeubles d’une ville ou d’un quartier : logements, entreprises, équipements publics. La chaleur est utilisée pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire.

Un réseau de chaleur comporte :

  • Une ou plusieurs unités de production de chaleur dont les sources peuvent être des énergies renouvelables (géothermie, bois, biogaz) et de récupération (incinération des déchets) ou fossiles (gaz, fuel)
  • Un réseau de distribution primaire de l’unité de production vers les immeubles avec deux canalisations : aller (fluide chaud) et retour (fluide froid ayant livré sa chaleur au bâtiment)
  • Des sous-stations d’échange, souvent situées en cave des bâtiments, à partir desquelles les logements et/ou locaux sont desservis par un réseau de distribution secondaire

Schéma d'un réseau de chaleur

Bâtiment

Définition

Unité de production de chaleur

Il peut s'agir d'une centrale géothermique, d'une chaufferie alimentée par un combustible (bois, biogaz, gaz, fuel) ou encore de la récupération de chaleur via l'incinération des ordures ménagères.

Sous-station

Située au pied de l'immeuble, elle permet de transférer la chaleur du réseau primaire au réseau secondaire.

Réseau de distribution primaire

Il est composé des canalisations dans lesquelles circule la chaleur. Un circuit transporte le fluide caloporteur (vapeur, eau chaude...) au pied des bâtiments raccordés, un autre ramène le fluide refroidi à l'unité de production pour qu'il soit à nouveau chauffé.

Réseau de distribution secondaire

Il est géré par le responsable de l'immeuble (le syndic de copropriété ou le bailleur social par exemple), et il assure la répartition de la chaleur du réseau de chaleur entre les différents logements.

Chiffres clés

420

420 GWh livrés aux abonnés (soit 420 000 MWh)

82km

c’est la longueur du réseau du Smirec

420

sous-stations

67 000

67 000 tonnes de CO2 évitées chaque année grâce à ce mode de chauffage

S'abonner à la newsletter